top of page

Au premier

VOYAGE

on découvre, au second on s’enrichit.  

Vendredi 21 février 2020

 

 

Après deux nuits à Valparaiso, nous repartirons quand même vers Santiago prendre un avion pour la ville de Puerto Montt au Sud. Nous avons louer une voiture en ligne pour longer la Route 7, également connue sous le nom de Carretera Austral, vers le sud et ses 1300 km en direction de l’île de Chiloé,  Chaitén, Puerto Río Tranquilo et les cavernes de marbre ou encore le parc national de Queulat…

 

Mais rien n’étant jamais si simple et avant de prendre notre avion, nous apprenons qu’il n’y a plus de voiture disponible à Puerto Montt ! Et tous les locataires apportent la même réponse : rien à louer !!!!

Là, j’avoue que nous avons douté de la suite à donner à ce voyage ! Mais bon, le vol était annoncé et nous sommes donc parti quand même…

La ville proprement dite, n’est pas extraordinaire mais c’est le point de départ de la Carreterra Austral. Même si à pied, notre découverte sera relative… Il faudra aviser.

DSC_0286.JPG
DSC_0288.JPG

Le lendemain matin, direction Puerto Varas à trente kilomètres de Puerto Montt et bien sûr, Uber nous aidera à faire le trajet !

Cette ville a le charme que l’on ne s’attendait pas à trouver au Chili. Dans nos préjugés, le Chili est une terre latine assez pauvre et la vue de chalets de bois au style germanique dans cette région de la planète nous a donc surpris.

 

Mais il ne faut pas oublier que l’Amérique du sud n’a pas été colonisée que par les espagnols et portugais, mais par quasiment tous les pays Européens. Dans ce coin, l’influence Allemande est vraiment évidente, dans l’architecture entre autres, et c’est un vrai contraste avec ce que nous avions vu auparavant entre le Nord et le centre du pays 

PUERTO VARAS

DSC_0316.JPG
DSC_0305.JPG
DSC_0318.JPG
DSC_0308.JPG
DSC_0306.JPG
DSC_0299.JPG
DSC_0321.JPG
IMG_9913.JPG
DSC_0290.JPG
DSC_0295.JPG
DSC_0312.JPG
DSC_0301.JPG
DSC_0322.JPG
IMG_9849.JPG
DSC_0307.JPG
DSC_0287.JPG

Nous avions prévu de partir faire une balade au chutes de Petrohue mais une certaine crainte commence à prendre forme quand on voit les bus totalement bondés… Les informations qui nous proviennent de l’Asie et de l’Europe prennent de plus en plus le pas sur nos choix et l’envie de stopper notre voyage s’immisce de plus en plus.

DSC_0317.JPG
DSC_0291.JPG
DSC_0304.JPG

Nous venons d’apprendre que notre fils Nell & son amie Sandra qui étaient partis en camping-car en route vers l’Australie ont dû rebrousser chemin aux frontière de la Russie par peur de se retrouver coincer et surtout ne voulant plus approcher de l’Asie. Retour à la case départ !

Savoir les enfants loin de nous dans cette période est une remise en question quant à la suite de notre circuit. Où est l’essentiel ?…

 

Mais il est évident que quand ce genre de questions prend le pas sur le plaisir du voyage, il ne sert à rien de vouloir se persuader que rien ne doit changer. Les enfants nous manquent et être proche de notre famille se révèle bien plus important. Notre rêve n’en est un que si nous le vivons pleinement et ce n’est plus le cas !

 

A l’évidence, nous savons déjà ce que nous ferons dans les prochains jours…

SAMEDI 23 FÉVRIER 2020

En milieu d'après midi, de retour à l'hôtel, en quelques minutes, nous réservons notre vol vers Santiago pour le lendemain et un autre pour le jour d’après vers Genève avec un stop à Londres, on ne voulait pas d’escale sur Paris. 


Nous avons fait ce choix en pleine conscience, sans qu’aucun regret ne soit de la partie.

Nous savons que nous pouvons les transposer à cette envie d’aujourd’hui de retrouver notre famille…

Et si l’on revient en arrière, aux premières phrases qui apparaissaient sur notre site

Nous terminerons notre voyage en reprenant ce texte !

Chacune des 86400 secondes qui composent chaque jour de notre vie me rappellent que celles que nous allons vivre en vaudront beaucoup plus… Parce que nous savons par avance l’importance de ce choix que nous avons fait. Parce que nous avons réfléchi encore et encore, douté, repoussé, tenté d’oublier mais que, sans fin, cette envie ne cessait de revenir…

Merci de nous avoir suivi...

DSC_0007.JPG

Virginie & Alain

bottom of page