top of page

Mais les vrais 
VOYAGEURS

sont ceux-là seuls qui partent pour partir.

Charles Baudelaire

Mardi 11 février 2020

 

En route pour 80 km vers le Nord Est.

Le désert d’Atacama est le désert le plus sec au monde en raison des hautes montagnes de la cordillère des Andes qui bloquent les nuages de pluie. Montagnes parmi lesquelles on trouve pas mal de volcans, comme le Licancabur, le plus haut volcan d’Atacama ! Ou encore le Lascar et le Putana qui sont des volcans encore actifs ! Bon, pour notre part, nous ne tenterons pas d’ascension durant notre séjour car les premières balades sont à 4000 et d’autres à plus de 6000 mètres, et même si certaines ne sont pas techniques, nous verrons que le souffle à cette altitude, est plus compliqué au moindre effort !

DSC_0505.JPG
DSC_0494.JPG
DSC_0481.JPG

Le Salar d’Atacama est le troisième plus grand désert de sel au monde. D’une superficie de 3 000 km² (1200 miles carrés), 100 km (62 miles) de long et 80 km (50 miles) de large, Le Salar c’est aussi un lieu d’exploitation des minéraux présents dans le sol dont le lithium (comme la batterie de nos smartphones ! 6 tonnes sont extraites par jour !)… A perte de vue, l’horizon est blanchi par le sel, craquelé par le soleil.

DSC_0511.JPG

Nous partons ensuite vers les Lagunas Altiplanicas qui portent ce nom car situées sur un haut (alti) plateau (planicas). Elles se sont formées grâce à l’éruption d’un volcan qui est aussi à l’origine de la création du Salar d’Atacama.

 

La route pour rejoindre les lagunes est tout simplement magnifique, même si ce mot ne reflètera jamais ce que nous traversons !  Mais nous passons là de 2500 à plus de 4200 mètres et chaque arrêt que nous faisons nous laisse un peu essoufflé et j’avoue que la tête me tourne un peu. Je fais donc attention à mes mouvements et nous ralentissons nos pas.

DSC_0555.JPG
DSC_0720.JPG

On découvre d’abord la Laguna Miscanti puis nous rejoignons la seconde lagune, la Laguna Miñiques. Ce n’est pas tant l’eau qui est fascinante que les couleurs et le cadre incroyable : autour s’étend une vallée jaune, verte, un peu plus près des montagnes et des volcans et juste au-dessus un ciel d’azur.

IMG_9798.PNG
DSC_0607.JPG
DSC_0634.JPG

Des vigognes sauvages se promènent en liberté, quelques flamands roses se sont posés sur les bords de l’eau au loin tandis qu’un renard du désert s’approchera doucement.

Les mots me semblent si réducteurs à cet instant…Nous n’avions pas d’attentes particulières concernant le Chili mais ce que nous découvrons est au-delà de notre imaginaire et aucune photo ne rendra jamais ce qui nous fait face.

DSC_0650.JPG
DSC_0699.JPG
DSC_0676.JPG
DSC_0629.JPG
DSC_0638.JPG
DSC_0662.JPG
DSC_0661.JPG
DSC_0702.JPG

Nous redescendrons en nous arrêtant plusieurs fois sur le chemin, aussi bien pour découvrir des villages  que pour les paysages majestueux qui nous entourent.

DSC_0565.JPG
DSC_0535.JPG
DSC_0533.JPG
DSC_0537.JPG
DSC_0545.JPG
DSC_0763.JPG
DSC_0784.JPG

valle de la muerte

bottom of page